Du Loiret à l'Eure-et-Loir, ils pirataient les pompes à carburants

La rubrique des faits-divers, ça fait réfléchir à des degrés divers.
Avatar de l’utilisateur
AbdelHaqq
Messages : 1188
Enregistré le : Mer 28 Jan 2015 02:50

Du Loiret à l'Eure-et-Loir, ils pirataient les pompes à carburants

Messagepar AbdelHaqq » Mar 17 Mai 2016 22:23

Image

Trois Roumains et un Croate s’étaient spécialisés dans le piratage de cartes bancaires sur les pompes des stations-service. Le préjudice serait de 200.000 € en un an.
L’enquête a démarré au mois de juillet 2015, lorsque le gérant d’une station-service à Orléans (Loiret), s’est aperçu que deux de ses pompes avaient été piratées. Des inconnus avaient réussi à poser des skimmers, sortes de capteurs, par-dessus le lecteur de cartes des pompes.

L’appareil des escrocs permet de retranscrire les pistes magnétiques des cartes bancaires introduites par le client, et de les enregistrer sur une carte mémoire. Une mini-caméra captait le code secret au moment où il était composé. La pose d’un tel appareil est presque indétectable pour un œil non exercé.

Trahis par l’immatriculation
Il ne leur restait plus qu’à récupérer le skimmer quelques heures plus tard. Grâce aux données enregistrées, ils pouvaient créer une fausse carte bancaire.

La vidéo-surveillance a repéré un véhicule. Grâce à l’immatriculation, les enquêteurs l’ont retrouvé et placé sous surveillance.

Ils ont pu suivre les suspects en train de poser des skimmers sur les pompes d’une station chartraine et d’une autre à Gasville, sur l’autoroute A11. C’est là qu’ils ont été interpellés.

Trois d’entre eux sont des Roumains de 21 ans à 30 ans. Le quatrième est Croate, et présenté par les enquêteurs comme le commanditaire.

À leurs procès ils ont reconnu en grande partie leur implication.

Seulement 11.000 € de préjudice ont été démontrés. « Mais sur un an, il se monterait à 200.000 € », estime le procureur.

Branislav Sarap est condamné à quatre ans de prison, dont deux ans ferme. Maihi Toaca à quatre ans, dont un an et demi ferme. Gheorghe Nita et Petrica Pintea à un an de prison ferme. Ils sont tous maintenus en détention.

Jacques Joannopoulos

larep.fr



Retourner vers « Faits divers »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité