83 000 CPU pour simuler 1 % d'un cerveau humain pendant une seconde

Terre, montagnes, ciel, animaux et végétaux. Une découverte, une photo? C'est par ici!
Avatar de l’utilisateur
AbdelHaqq
Messages : 1231
Enregistré le : Mer 28 Jan 2015 02:50

83 000 CPU pour simuler 1 % d'un cerveau humain pendant une seconde

Messagepar AbdelHaqq » Mar 13 Oct 2015 21:09

Image

Fujitsu a pu simuler l’équivalent d’un pour cent d’un cerveau humain et il leur a fallu 40 minutes pour reproduire une seconde d’activité cérébrale. La simulation reposait sur 1,73 milliard de cellules nerveuses virtuelles connectées à 10,4 billiards de synapses qui étaient gérés par le supercalculateur japonais K, qui était le plus puissant au monde en 2011 (cf. « K, l’ordinateur le plus puissant du monde »).

Image

Se rapprocher du plus puissant réseau au monde.

La machine utilisait 82 944 processeurs et chaque synapse possédait 24 octets de mémoire. La simulation tournait sur le logiciel open source NEST et a demandé 1 Po de mémoire centrale, soit l’équivalent de 250 000 PC, selon CNET. On entend souvent parler de la complexité du cerveau humain, mais pour une fois, les chercheurs japonais ont des données concrètes permettant de mieux comprendre et reproduire les réseaux cérébraux.

:SoubhanAllah:



Avatar de l’utilisateur
AbdelHaqq
Messages : 1231
Enregistré le : Mer 28 Jan 2015 02:50

Re: 83 000 CPU pour simuler 1 % d'un cerveau humain pendant une seconde

Messagepar AbdelHaqq » Lun 25 Jan 2016 01:51

La mémoire du cerveau, 10 fois plus puissante que ce qu'on pensait

Image

D'après des neurobiologistes américains, notre cerveau aurait des capacités de mémoire équivalentes à celles de tout le Web. Soit dix fois plus que ce que l'on imaginait.

Il faut le reconnaître : le chiffre n’est pas évident à appréhender. Pas facile à se représenter. Selon des neurobiologistes américains, la capacité de stockage de notre cerveau serait de un pétaoctet. Si vous préférez, un million de milliards d’octets. Si vous préférez encore, l’équivalent de cinq milliards de livres. Si vous préférez enfin, l’équivalent de toute la mémoire disponible à cet instant sur le World Wide Web (www).

C’est beaucoup. Et en tout cas beaucoup plus que tout ce que les scientifiques imaginaient jusqu’ici. « Nos nouvelles mesures concernant la capacité de la mémoire du cerveau multiplient par 10 les estimations précédentes ».

Modélisation en 3D

Ces mots, qui ont fait l'effet d'une bombe dans le domaine des neurosciences, émanent de Terry Sejnowski, chercheur au Salk Institute for Biological Studies en Californie et de deux de ses collègues américains.

C'est une modélisation en 3D qui a servi de base à leur découverte. C'est en étudiant ainsi le tissu de l'hippocampe (partie du cerveau qui est le centre de la mémoire et de la navigation dans l'espace) que les scientifiques ont constaté que, dans 1 cas sur 10, les synapses se dupliquaient.

Une synapse, qu’est-ce que c’est ? C’est une zone de contact qui s'établit entre deux neurones (cellules nerveuse), ou entre un neurone et une autre cellule (cellule musculaire, récepteur sensoriel…), assurant la transmission des informations de l'une à l'autre.

« Des ordinateurs encore plus efficaces »

Ces jonctions, ces zones de contact - et c'est la première fois que le phénomène est observé - sont en fait susceptibles de se dupliquer, de changer de dimension.

Ayant pu observer 26 types de synapses différents, qui ont tous montré cette capacité, les chercheurs en ont déduit que nos capacités d'agrégation d'informations était bien plus grandes que prévu.

Quelles applications peut-on attendre de cette découverte ? « Cette meilleure connaissance du fonctionnement du cerveau pourra contribuer à développer des ordinateurs encore plus efficaces ».

Vidéo comment fonctionne les synapses?


Comment calculer la capacité de la mémoire d'un cerveau humain ?

La capacité de stockage dans une mémoire d'ordinateur est mesurée en bits, dont chacun peut avoir une valeur de 0 ou 1. Dans le cerveau, les choses sont évidemment plus complexes.

Sa « capacité totale de stockage » dépend à la base du nombre de synapses (c’est-à-dire du nombre de zones de contact fonctionnelles entre deux neurones) présentes dans le cerveau, mais aussi des forces synaptiques que l’on peut distinguer.

Ces forces synaptiques, qui renseignent sur l'activité entre un neurone et un autre neurone, peuvent être mesurées. Et toutes ces données - nombre de synapses et forces - peuvent être finalement traduites en bits.


Retourner vers « Les merveilles de la création »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité