Le gouvernement lance une campagne contre le complotisme

Un doute sur la version officielle de l'histoire ou de l'actualité? A vous la parole!
Avatar de l’utilisateur
AbdelHaqq
Messages : 1220
Enregistré le : Mer 28 Jan 2015 02:50

Le gouvernement lance une campagne contre le complotisme

Messagepar AbdelHaqq » Jeu 4 Fév 2016 21:48

Image

"On te manipule": le gouvernement a lancé ce jeudi une campagne contre le complotisme, avec une courte vidéo humoristique à destination des jeunes moquant les théories conspirationnistes, publiée sur ses comptes sur les réseaux sociaux dont un nouveau compte Snapchat.

http://www.gouvernement.fr/on-te-manipule

La vidéo d'un peu plus de trois minutes, met en scène le jeune humoriste Kévin Razy, dialoguant avec lui-même jouant un jeune crédule qui l'accuse de "croire tout ce que le système veut qu'il croie".

Illuminati ou hommes politiques extra-terrestres

Image

Attentats du 13 novembre organisés par les services secrets ou la supposée société secrète des Illuminati, comédienne supposément payée pour pleurer aux abords des tueries de Charlie Hebdo et du Bataclan, hommes politiques extra-terrestres "reptiliens" ou encore mensonges de la Nasa sur les premiers pas de l'homme sur la Lune: la vidéo s'en prend à diverses théories du complot reprises par des sites conspirationnistes.

"En instillant l'idée que des sociétés secrètes manipulent l'opinion pour conserver ou prendre le pouvoir, et en désignant à la vindicte publique des populations ou des individus comme responsables de ces manipulations, les théories du complot favorisent la perte de confiance envers les institutions, les médias, la science, et au bout du compte, la démocratie", a souligné dans un communiqué le Service d'information du gouvernement, à l'origine de la campagne.



Avatar de l’utilisateur
AbdelHaqq
Messages : 1220
Enregistré le : Mer 28 Jan 2015 02:50

Re: Le gouvernement lance une campagne contre le complotisme

Messagepar AbdelHaqq » Mer 24 Fév 2016 20:21

Le clip anti-complot de Matignon est "stigmatisant et raté"

Désormais, à chaque événement émerge sa version complotiste. Pour lutter contre ce phénomène, le gouvernement a lancé une grande campagne de communication. Pour notre contributrice, on ne peut que se réjouir de cette initiative de Matignon. Mais elle s'interroge sur la manière.

Le 4 février dernier, le gouvernement a décidé de lancer une campagne de sensibilisation contre les théories du complot, plus particulièrement contre le conspirationnisme sur Internet. Pour cela, il a engagé un youtubeur populaire: Kevin Razy. À travers ce choix, le gouvernement souhaite s'adresser à une population plutôt jeune, et on ne peut que se réjouir qu'il s'attelle enfin à cette tâche, mais le fait-il de la bonne façon?

VIDEO >> Théories du complot, manipulations, hoax: le gouvernement riposte

"Discussion entre Razy" est un format que le vidéaste a utilisé de nombreuses fois sur sa chaîne afin d'aborder des sujets plutôt politiques, comme l'abstentionnisme ou la polémique autour de Nadine Morano. À chaque fois, l'acteur incarne deux personnages qui ont un point de vue différent, l'un d'entre eux étant reconnaissable par son "accent de banlieue" tandis que le second parle posément, dans un français plus académique, tout en prenant un air docte. Et devinez lequel d'entre eux, dans la vidéo du gouvernement, croit aux théories du complot tandis que l'autre lui donne des explications rationnelles? Bingo! Le jeune des banlieues est le plus crédule.

Alors, Kevin Razy cherche-t-il à se rapprocher de l'image qu'il se fait de "la jeunesse" en singeant cette manière de parler (ou plutôt à imiter ses pairs puisqu'on peut raisonnablement affirmer que Kevin Razy fait encore partie de la jeunesse)? Et cette imitation a-t-elle la même valeur lorsqu'un youtubeur l'utilise pour faire rire et lorsque cette caricature est reprise par le gouvernement pour sensibiliser à une cause?

"Les jeunes de banlieue plus manipulables?"
Car voici le premier faux-pas du gouvernement: si Kevin Razy n'avait peut-être pas l'intention de caricaturer la classe populaire des banlieues, l'effet que produit sa vidéo n'en est pas moindre. En imitant un langage marqué socialement, Kevin Razy désigne de fait une partie de la population. En mettant le personnage "de banlieue" en position de recevoir des leçons, sa vidéo stigmatise clairement une catégorie de personnes qui serait plus encline à croire en ces théories, et donc plus manipulable.


Retourner vers « Big Brother, Complots, comploteurs et complotistes. »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité