Jean Paul Brighelli épargne aux musulmans la guillotine!

Le remède? coupez la télé! Vous avez été témoin ou même victime d'actes islamophobes? à vos claviers.
Avatar de l’utilisateur
Abdelhafiz
Messages : 87
Enregistré le : Jeu 9 Juil 2015 03:02

Jean Paul Brighelli épargne aux musulmans la guillotine!

Messagepar Abdelhafiz » Dim 3 Avr 2016 01:04

:Wa Salam: :Bismillahi:

Je met ce post dans la catégorie islamophobie parce que...c'est plus que de la critique...

Le sujet le voici: "N'est-il pas temps que les musulmans français révisent leur lecture du Coran, vieux de 14 siècles et qui sert de prétexte aux dérives extrémistes ?"

Image

Cet essayiste (je comprend mieux maintenant le terme d'essayiste) veut que les musulmans fassent un "aggiornamento" (mise à jour en italien on oublie pas ces racines) de l'islam. Quand vous voulez faire passer un message à quelqu'un vous prenez des raccourcis, vous utilisez la malice et la ruse. Ce n'est pas la méthode de Brighelli. Etape 1: ils commencent par démonter l'islam! Non excusez moi c'est faux, il met en avant le christianisme en exemple, il crache sur l'islam juste après.

"encore faudrait-il que les musulmans s'entendent enfin sur un aggiornamento de l'islam. L'Église catholique a fait le sien sous le pontificat de Jean XXIII, qui assigna au concile Vatican II la tâche de « mettre à jour la discipline ecclésiastique suivant les nécessités de notre temps".

Bon ben le mec est essayiste il essaye. Mais monsieur l’essayiste si je peux me permettre de vous donner un conseil (en tant que modeste essayiste amateur, on ne boxe pas dans la même catégorie) si vous voulez que les musulmans fassent quelque chose (enfin si vraiment vous êtes sincère dans votre démarche ce dont je doute à la fin de l'article) ne leur dites pas "faites comme les Chrétiens et comme le Pape", car se faisant vous montrez que vous ne connaissez rien, mais rien aux musulmans. Ensuite Jean XXIII c'était le XXeme siècle. Le Coran comme vous dites si bien plus haut est "vieux" de 14 siècles. La bible ayant plus de 2000 ans si nous "aggiornamentont" aujourd'hui nous serions en avance de 500 ans. Donc ce que vous présentez comme un retard n'en ai plus un.

Ensuite l'essayiste se transforme en inquisiteur :

"Qu'un texte, même si on le croit écrit par Dieu (bon, du Coran originel nous ne savons pas grand-chose, la version qui circule a été réécrite par un juif converti à la fin du Ier siècle)"
"Que le Coran, comme la Bible à laquelle il a tant emprunté" (on sent comme un léger prosélytisme chrétien)
"(le Coran)...doit être lu comme un ensemble de jolies métaphores, purs produits d'une réalité de tribus errantes et largement criminelles"
"Qu'il n'y a aucune vierge qui attend au paradis"
"Que la pierre noire de la Kaaba est un bétyle, une météorite adorée par les Arabes pré-islamiques"
"Qu'il n'est pas possible aujourd'hui de répéter des sourates qui appellent au meurtre des impies, des athées et des apostats – par ordre croissant de détestation."
"Que l'on ne peut prétendre que l'islam prône la paix tant qu'il prêche le sang."
"Que les biographies fantaisistes du Prophète (ainsi celle rédigée par Tariq Ramadan, qui passe pour un « chercheur »), qui le font descendre en droite ligne d'un Ibrahim (Abraham) dont l'existence est largement imaginaire, font honneur à l'imagination de leurs auteurs, et pas à leur science."
"Qu'il est temps de reconnaître que la « récitation » (c'est le sens du mot coran) du VIIe siècle ne correspond en rien à ce que peut entendre le monde moderne." (dans le sens d'entendre et de comprendre je suis d'accord avec vous)
"Que les interdits alimentaires (hérités du judaïsme, ça devrait être un comble pour des gens qui fustigent la politique israélienne) sont ceux d'une époque ante-frigos."
"Que les femmes sont des hommes comme les autres, qu'elles ne sont pas « impures » cinq jours par mois,"
(les femmes sont des hommes comme les autres? qui sont les autres? les femmes ou les hommes? C'est marrant le boulot d'essayiste, et apparemment ça paye bien).

Après avoir craché sur l'islam et les musulmans (rappelons que le mec s'adresse aux musulmans et veut leur faire passer un message) il se jette enfin à l'eau:

"J'appelle instamment un prochain gouvernement (de celui-ci, que pourrions-nous attendre ?) et les responsables musulmans du CFCM – qui n'a rien de mieux à faire en ce moment que de condamner les propos pleins de bon sens de Laurence Rossignol sur la complicité de certains grands couturiers avec l'asservissement de la femme –, à ouvrir une assemblée plénière sur la modernisation d'un texte vieux de quatorze siècles."

Bon jusque là on reste sur la même ligne. Mais là notre inquisiteur essayiste professionnel préféré se téléporte en France post-révolutionnaire et se fait menaçant!

"soit vous cessez de prêcher cet islam rigoriste qui transforme en djihadistes des enfants aux têtes creuses, grâce à une Éducation nationale qui veille au savoir-être au lieu de transmettre des savoirs tout court, soit la loi vous traitera comme les prêtres réfractaires en 1793 – la guillotine en moins"

Prêtes réfractaires-musulmans réfractaires? guillotine? A ouf la guillotine en moins! Ouf! Pourtant il était chaud là!

Comme je ne veux pas la guerre civile que les prétentions des uns et l'intolérance des autres amènent en ce moment à nos portes.

"Entendons-nous : ce n'est pas prioritairement à l'État de raisonner l'islam. C'est aux musulmans eux-mêmes de prononcer l'aggiornamento d'une religion qui a tout à gagner à une mise à jour de sa doctrine."

Alors musulmans? L'essayiste vous a-t-il donné envie d'essayer de changer? Allez vous enfin arrêter d'être des terroristes qui croit à un Coran des tribus errantes et largement criminelles écrit d'un juif copié d'une bible. Allez vous arrêtez de lire certaines sourates du Coran et d'adorer une météorite? Allez vous arrêter de prêcher le sang? Allez vous arrêter de croire que le prophète :Saws: est un descendant d'Ibrahim :Alayhi Salam:? Allez vous enfin arrêter de manger Halal parce que ça date d'une "époque ante-frigos"?

Et surtout surtout vous musulmanes, ô musulmanes qui êtes des musulmans comme les autres vous qui êtes des esclaves comme les nègres, allez vous enfin changer?!

Et oui M. l'essayiste votre réquisitoire contre le terrorisme part peut être d'une bonne intention mais malheureusement il se termine en réquisitoire contre l'islam et en prosélytisme chrétien.

" je ne veux pas la mort du pécheur, moi."

Coran Sourate 2.109. "Nombre de gens du Livre aimeraient par jalousie de leur part, pouvoir vous rendre mécréants après que vous ayez cru"


لا إله إلا الله محمد رسول الله

ALICAR
Messages : 9
Enregistré le : Mer 2 Mar 2016 18:00

Re: Jean Paul Brighelli épargne aux musulmans la guillotine!

Messagepar ALICAR » Dim 3 Avr 2016 15:34

Un peu expéditif, comme jugement .. c'est vrai qu'il l'avait bien cherché, en entrant de plain-pied dans le pré carré d'un milliard d'islamologues autoproclamés ! .. Mais que dit exactement Brighelli ? :

Jean-Paul Brighelli - Pour un aggiornamento de l'islam - Le Point.fr - 01/04/2016

"N'est-il pas temps que les musulmans français révisent leur lecture du Coran, vieux de 14 siècles et qui sert de prétexte aux dérives extrémistes ?

« Mais le Coran, ce n'est pas ça ! » protestent mes élèves musulmans, évoquant avec une réelle horreur les massacres accomplis partout dans le monde au nom d'Allah. Admettons : encore faudrait-il que les musulmans s'entendent enfin sur un aggiornamento de l'islam. L'Église catholique a fait le sien sous le pontificat de Jean XXIII, qui assigna au concile Vatican II la tâche de « mettre à jour la discipline ecclésiastique suivant les nécessités de notre temps » (encyclique Ad Petri Cathedram, 1959).

Pour l'islam de France, qu'est-ce que cela signifierait ?

Métaphores

Qu'un texte, même si on le croit écrit par Dieu (bon, du Coran originel nous ne savons pas grand-chose, la version qui circule a été réécrite par un juif converti à la fin du Ier siècle, Kaab al-Ahbar, « l'associé », sous le califat d'Omar) représente la réalité de l'époque de sa rédaction, et que les réalités changent.

Que le Coran, comme la Bible à laquelle il a tant emprunté, doit être lu comme un ensemble de jolies métaphores, purs produits d'une réalité de tribus errantes et largement criminelles, selon des critères modernes.

Qu'il n'y a aucune vierge qui attend au paradis le « vrai croyant » qui s'est fait sauter au milieu d'une foule d'enfants chrétiens, ou l'un de ceux responsables, sur cette dernière année calendaire, de près de 2 000 morts.

Que la pierre noire de la Kaaba est un bétyle, une météorite adorée par les Arabes pré-islamiques (un autre était révéré par les Grecs à Delphes, où l'Omphalos, « nombril du monde », était aussi très probablement un bétyle : des Grecs aux Arabes en passant par les Chaldéens, toute l'Antiquité a fait une grande consommation de ces pierres tombées du ciel. Il suffit de mettre une majuscule à ce dernier mot pour que le fait astronomique se change en perspective religieuse).

Qu'il n'est pas possible aujourd'hui de répéter des sourates qui appellent au meurtre des impies, des athées et des apostats – par ordre croissant de détestation.

Que l'on ne peut prétendre que l'islam prône la paix tant qu'il prêche le sang.

Que les biographies fantaisistes du Prophète (ainsi celle rédigée par Tariq Ramadan, qui passe pour un « chercheur »), qui le font descendre en droite ligne d'un Ibrahim (Abraham) dont l'existence est largement imaginaire, font honneur à l'imagination de leurs auteurs, et pas à leur science.

Qu'il est temps de reconnaître que la « récitation » (c'est le sens du mot coran) du VIIe siècle ne correspond en rien à ce que peut entendre le monde moderne.

Que les interdits alimentaires (hérités du judaïsme, ça devrait être un comble pour des gens qui fustigent la politique israélienne) sont ceux d'une époque ante-frigos.

Que les femmes sont des hommes comme les autres, qu'elles ne sont pas « impures » cinq jours par mois, et qu'elles n'ont pas à prouver sans cesse leur vertu.

Que l'islam enfin est soluble dans la démocratie et dans la laïcité républicaine, et pas forcément dans le meurtre, la lapidation et des pratiques vestimentaires qui furent soit empruntées à des traditions extra-coraniques, soit adaptées à des circonstances géographiques qui ne sont pas exactement celles des capitales européennes.

Pour un nouveau concordat

J'appelle instamment un prochain gouvernement (de celui-ci, que pourrions-nous attendre ?) et les responsables musulmans du CFCM – qui n'a rien de mieux à faire en ce moment que de condamner les propos pleins de bon sens de Laurence Rossignol sur la complicité de certains grands couturiers avec l'asservissement de la femme –, à ouvrir une assemblée plénière sur la modernisation d'un texte vieux de quatorze siècles. Imaginerait-on des Français suivre obstinément, obscurément, les façons de penser de Charles Martel ou de Charlemagne ? Et de mettre le marché entre les mains des imams : soit vous cessez de prêcher cet islam rigoriste qui transforme en djihadistes des enfants aux têtes creuses, grâce à une Éducation nationale qui veille au savoir-être au lieu de transmettre des savoirs tout court, soit la loi vous traitera comme les prêtres réfractaires en 1793 – la guillotine en moins, je ne veux pas la mort du pécheur, moi. Comme je ne veux pas la guerre civile que les prétentions des uns et l'intolérance des autres amènent en ce moment à nos portes.

Entendons-nous : ce n'est pas prioritairement à l'État de raisonner l'islam. C'est aux musulmans eux-mêmes de prononcer l'aggiornamento d'une religion qui a tout à gagner à une mise à jour de sa doctrine. À ceux au moins qui oseront se revendiquer enfants des Lumières, contre les forces de la nuit et le drapeau morbide de l'ennemi tel que le définit Boualem Sansal dans une récente tribune du Monde. Il enjoint de « nommer l'ennemi, nommer le mal, parler haut et clair », et, ajoute-t-il, « si les autorités manquent de mots, je peux leur prêter les miens : l'islam radical, l'islam modéré comme son appoint, le salafisme, l'Arabie, le Qatar, les dictatures arabes malfaisantes ».

Cela fait du monde, cela ne fait pas tout le monde. Pour des musulmans éclairés — et je veux bien croire qu'il ne s'agit pas d'un oxymore —, il reste encore de la place et la République, bonne fille, la leur laissera. Mais pour les ennemis de la liberté… "

De Jean-Paul Brighelli : Voltaire ou le Jihad : Le suicide de la culture occidentale (L'Archipel)



Au lieu de fouetter, torturer (le " عذاب " du Coran traduit pour les benêts par "châtiment"), amputer, lapider, immoler, crucifier, égorger et décapiter le récalcitrant, il serait plus intelligent de le déconstruire point par point ou de se taire.

Votre crispation sur le dogme est justement ce qui mène à l'amalgame et tout droit à la guerre civile. Vous vous comportez exactement comme les crétins-utiles de l'anti-islamisme primaire.

Avatar de l’utilisateur
Abdelhafiz
Messages : 87
Enregistré le : Jeu 9 Juil 2015 03:02

Re: Jean Paul Brighelli épargne aux musulmans la guillotine!

Messagepar Abdelhafiz » Dim 3 Avr 2016 21:25

Un peu expéditif, comme jugement .. c'est vrai qu'il l'avait bien cherché, en entrant de plain-pied dans le pré carré d'un milliard d'islamologues autoproclamés ! .. Mais que dit exactement Brighelli ? :


Si par islamologue tu entends musulman c'est 1 milliard 600 millions au dernier recensement. Mais attention un islamologue n'est pas forcément musulman. Donc le chiffre est à revoir à la baisse.

Au lieu de fouetter, torturer (le " عذاب " du Coran traduit pour les benêts par "châtiment"), amputer, lapider, immoler, crucifier, égorger et décapiter le récalcitrant, il serait plus intelligent de le déconstruire point par point ou de se taire.


Avant de déconstruire il faudrait déjà que ce qu'il dit soit constructif.

Ça fait 1436 H qu'on essaye de nous faire taire, personne n'y est encore parvenu.

S26A41 "Les négateurs disent : «N’écoutez pas ce Coran, mais faites du chahut quand il est récité ! Peut-être en triompherez-vous ainsi !"

Votre crispation sur le dogme est justement ce qui mène à l'amalgame et tout droit à la guerre civile. Vous vous comportez exactement comme les crétins-utiles de l'anti-islamisme primaire.


Crispation sur le dogme? Je ne suis aucunement crispé sur le dogme. C'est votre essayiste qui se crispe de l'islam dans son intégralité, islam qu'il critique tout au long de son torchon. Et un torchon qui brûle, c'est cela qui peut amener tout droit à la guerre civile.
لا إله إلا الله محمد رسول الله

ALICAR
Messages : 9
Enregistré le : Mer 2 Mar 2016 18:00

Re: Jean Paul Brighelli épargne aux musulmans la guillotine!

Messagepar ALICAR » Mar 5 Avr 2016 14:04

Abdelhafiz :

Avant de déconstruire il faudrait déjà que ce qu'il dit soit constructif. Ça fait 1436 H qu'on essaye de nous faire taire, personne n'y est encore parvenu.

41.26 : Les négateurs disent : "N’écoutez pas ce Coran, mais faites du chahut quand il est récité ! Peut-être en triompherez-vous ainsi !"

Crispation sur le dogme? Je ne suis aucunement crispé sur le dogme. C'est votre essayiste qui se crispe de l'islam dans son intégralité, islam qu'il critique tout au long de son torchon. Et un torchon qui brûle, c'est cela qui peut amener tout droit à la guerre civile.



Vous avez raison, la déconstruction critique de l'islamisme ne peut être constructive. Une fois sorti le Coran médinois de la haine et de la bêtise, transposition du Talmud, ne resterait qu'une pâle et mauvaise caricature biblique. Une fois admise la création du Quran et de la qibla de Jérusalem, l'adoration païenne de la Pierre Noire du Cube des Idoles, que resterait-il si ce n'est de pauvres "مكتوب" et quelques djinns amoureux ou peureux ? Une fois déconstruit par la raison, quel message universel resterait-il à l'Islam pour se reconstruire ?
..

Vous avez tort, cela fait 1436 H que la communauté se tait, hormis les "الله أَكْبَر" pour piller Byzance, la Perse et l'Inde. Les croisades ayant calmé l'ardeur de la razzia méditerranéenne et la colonisation celle de la traite du nègre, l'Islam s'est définitivement éteint. Aujourd'hui, il ne sort de son mutisme que pour hurler sa joie au 11 Septembre, à l'égorgement de Theo van Gogh ou à la tuerie Charlie, pour massacrer le reste des mécréants du دار الإسلام ou pour se faire dessus en se raccrochant en catastrophe aux branches avec des "nulle contrainte en religion" ou des "qui tue un homme tue tous les hommes" :

Nulle contrainte en religion du moment que vous êtes musulman. Qui tue un musulman tue tous les musulmans (1) et qui tue le kafir tue le kufr ! الله أكبر ! ما شا ء الله ! Nulle restriction à vous pour voler, violer, torturer et assassiner le non-musulman. Nulle contrainte au musulman pour faire ce qu'il veut, que ce soit conforme aux prescriptions coraniques ou simplement islamo-compatible, avec celui qui apostasie (à sa naissance) et qui, en quittant la religion, quitte la seule communauté existante au yeux d'al Lah, celle des musulmans.
(1) Talmud de Babylone : " Celui qui sauve une vie sauve un monde entier."
..

Oui, vous êtes crispé sur un dogme moribond :

وَقَالَ الَّذِينَ كَفَرُوا لَا تَسْمَعُوا لِهَذَا الْقُرْآنِ وَالْغَوْا فِيهِ لَعَلَّكُمْ تَغْلِبُونَ
فَلَنُذِيقَنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا عَذَاباً شَدِيداً وَلَنَجْزِيَنَّهُمْ أَسْوَأَ الَّذِي كَانُوا يَعْمَلُونَ


Fussilat 26-27 : Les négateurs disent : "N’écoutez pas cet Appel, al Quran, moquez-vous de lui, peut-être vaincrez-vous !". Nous ferons certes, goûter à ceux qui ne croient pas (à ces impies) une torture implacable (عَذَاباً شَدِيداً) (un supplice terrifiant) et Nous leur ferons durement payer tout le mal qu'ils ont commis (les rétribuerons d'une punition pire que ce que méritent leurs méfaits).

Croyez-vous donc en une partie du Livre et rejetez-vous le reste, Abdelhafiz ? Ceux qui agissent de la sorte, ne méritent que l'ignominie .. !

Jusque dans l'énoncé de votre propre texte sacré, vous n'avez pas le courage de votre foi. Vous essayez d'extraire une parole cohérente mais pour cela il vous faut encore tronquer et détourner le message. Ceux qui chahutent ou qui moquent comme les caricaturistes de Charlie, les amateurs de musique impie du Bataclan ou les représentants des judéo-byzantins du World Trade Center ont eu ce qu'ils méritaient. Vous ne pouvez pas le nier sans renier le Coran et le Message d'Allah !

Vous êtes tellement crispé que la cendre du cadavre de la Récitation vous file entre les doigts ..


Retourner vers « L'islamophobie ça se soigne? »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité