Aux Etats-Unis, des fermiers en colère prennent les armes

L'actualité des autres pays, et ils sont nombreux!
Avatar de l’utilisateur
AbdelHaqq
Messages : 1230
Enregistré le : Mer 28 Jan 2015 02:50

Aux Etats-Unis, des fermiers en colère prennent les armes

Messagepar AbdelHaqq » Lun 4 Jan 2016 01:51

Image

Trois fermiers, épaulés par 150 partisans armés, ont pris le contrôle de bâtiments administratifs de la réserve nationale de Malheur, située dans l’État de l’Oregon, en signe de protestation contre l’arrestation de deux fermiers accusés d’incendie criminel.

Orchestrés par trois fils du fermier Cliven Bundy, — connu notamment pour ses bras de fer avec les autorités fédérales — les protestataires exhortent le gouvernement américain à ne pas s'ingérer dans les affaires intérieures de l'État de l'Oregon, rapporte la chaîne RT.

"Nous nous engageons à libérer ce territoire pour que les fermiers puissent cultiver leur lopin de terre, que les bûcherons puissent abattre des arbres et que les mineurs puissent exploiter les mines sans avoir peur de la tyrannie dont ils subissaient les conséquences de plein fouet jusqu'alors", a déclaré l'un des chefs des insurgés, Ammon Bundy.

Prospère auparavant, le comté de Harney, poursuit-il, s'est vu relégué au rang d'État sous perfusion. Pour y remédier, Ammon Bundy propose de placer l'État de l'Oregon hors de la juridiction du gouvernement fédéral et de le peupler par des "patriotes" armés, qui constitueront par la suite un gouvernement autonome.

Quant au Bureau de Gestion du Territoire des États-Unis, un autre chef insurgé, Blane Cooper, l'a comparé à un cancre qui continuera de harceler ses camarades de classe tant qu'il ne sera pas remis à sa place.
"Tant que la ligne rouge ne sera pas franchie et que les gens ne diront pas +Nous en avons marre+, rien ne changera", a martelé Blane Cooper.

Les protestations, déclenchées par les Bundy, ajoute-t-il, galvaniseront les patriotes américains partout dans le pays, des patriotes qui n'hésiteront pas à s'allier à leur cause.

"Tel un rayon d'espoir, elles (les protestations, ndlr) embrasseront le pays entier, tous les États sans exception. Tout le monde a besoin de cet espoir puisque le gouvernement n'a cessé de nous oppresser, de nous opprimer et de nous enlever tout ce qui nous était dû. Et il n'y renoncera pas tant que nous ne lui dirons pas +stop+", a-t-il fustigé.



Retourner vers « Internationale »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité