Education : et maintenant un nouveau bulletin scolaire

L'éducation n'est pas chose aisée, donnez ou demandez conseils pour cette lourde responsabilité.
Avatar de l’utilisateur
AbdelHaqq
Messages : 1231
Enregistré le : Mer 28 Jan 2015 02:50

Education : et maintenant un nouveau bulletin scolaire

Messagepar AbdelHaqq » Mer 30 Sep 2015 20:10

Un nouveau bulletin scolaire, dont nous révélons le contenu, est en cours de préparation. Pour les collégiens, deux systèmes de notation vont cohabiter.

Image

Quelle rentrée ! La réforme du collège fait toujours quelques vagues (avec un appel à manifester le 10 octobre de plusieurs syndicats de profs), les nouveaux programmes, présentés vendredi matin, ne sont pas encore bien digérés par les enseignants et voici que s'invite l'évaluation des élèves avec LA question qui fâche : notes ou pas notes ?

« Il n'a jamais été question de revoir les notations telles qu'elles existent aujourd'hui », a martelé hier Najat Vallaud-Belkacem au micro d'Europe 1, la radio qui avait annoncé leur disparition la veille.

C'est vite balayer la volonté de son prédécesseur Benoît Hamon de supprimer la note sanction, ou les travaux de la Conférence nationale qui a planché sur l'évaluation l'hiver dernier. Certes, la ministre avait tranché en disant que la note de 0 à 20 -- apparue à Polytechnique au début du XIXe comme l'avait rappelé l'historien de l'éducation Antoine Prost lors de la conférence -- resterait. Mais le système d'évaluation va bel et bien changer, en témoignent les projets de bulletin scolaire que nous nous sommes procurés.

On ménage la chèvre et le chou

La version définitive sera présentée par la ministre le 30 septembre. Elle a un énorme défaut : ménageant la chèvre et le chou, elle n'est claire ni pour les parents ni pour les profs. Elle continue en effet d'hésiter « entre deux modèles d'évaluation », comme le soulignait Nathalie Mons, la présidente du Cnesco (Conseil national d'évaluation des systèmes scolaires), qui a étudié la question. Plus que jamais, ils vont se superposer, avec une première tranche de notes traditionnelles, basées sur les programmes, et un deuxième niveau, qui apparaîtra désormais à chaque fin de cycle (fin de CE 2, fin de 6e et fin de 3e) et rendra compte des acquis du socle commun de connaissances, de compétences et de culture. Huit ensembles, avec une échelle d'évaluation de 1 à 4 ou de 1 à 5, non pas basés sur des matières mais sur des compétences au croisement de plusieurs disciplines, et qui représentent « tout ce que l'élève doit avoir acquis à la fin de la scolarité obligatoire ». Comme « comprendre, s'exprimer en utilisant la langue française à l'oral et à l'écrit », ou « les systèmes naturels et les systèmes techniques... »

Image

Cela servira à « éclairer les parents sur la situation de leur enfant », a assuré la ministre hier. « Personne ne va s'y retrouver », raille Valéry Marty, la présidente de la fédération de parents d'élèves PEEP. « Un double système, ça ne marchera pas, tranche Jean-Rémi Girard, secrétaire général du Snalc, deuxième syndicat de profs dans le secondaire. Car les parents et les élèves regarderont d'abord les notes, le reste n'a aucun sens en termes pédagogiques. La note chiffrée, c'est clair, précis, ça parle à tout le monde, et non, ce n'est pas démotivant. » A condition qu'elle soit maintenue... Car remplir la colonne « notes de l'élève et notes de la classe » est facultatif dans la version du bulletin que nous vous présentons. Une incitation ? Un premier pas feutré vers leur disparition ? « Non, veut croire un prof syndicaliste, supprimer la note n'a aucun intérêt. Mais il faut bien que les expérimentations de classes sans notes, qui existent déjà, soient prises en compte. »



Retourner vers « Education des enfants »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité